Accueil » Actualités des LCA » ArcheOrient / Architecture et structures sociales : une nouvelle lecture de l’architecture néopalatiale de la Crète

ArcheOrient / Architecture et structures sociales : une nouvelle lecture de l’architecture néopalatiale de la Crète

Le 13 mars 1900, David G. Hogarth marquait le départ de l’exploration archéologique de la Crète en mettant au jour, sur la colline de Gypsades à Knossos, les premiers vestiges d’édifices appartenant à la période d’épanouissement de la civilisation minoenne, la période néopalatiale (1700-1425 av. J.-C.). Depuis, le nombre de bâtiments néopalatiaux mis au jour par des fouilles n’a pas cessé d’augmenter. À ce jour, plus de 400 bâtiments néopalatiaux ont été dégagés, répartis dans une quarantaine de sites ruraux et urbains (fig. 1). Leur nombre a son importance à cause de l’absence de standardisation : ils présentent les plans les plus variés et les qualités architecturales les plus diverses.

En savoir plus sur archeorient

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

RTL / D’où viennent les laconiques ? De Laconie !

La semaine passée, nous avons parlé des traces laissées par les civilisations grecque et latine …

Laisser un commentaire

X