Accueil » Actualités » A la une d'ATC » Projet interdisciplinaire : La Beauté et la sculpture antique (grec, latin, français) MÀJ 3 Français 2

Projet interdisciplinaire : La Beauté et la sculpture antique (grec, latin, français) MÀJ 3 Français 2


Grec Ancien - Discours

Dans la cadre d’un projet interdisciplinaire avec les Arts plastiques, l’Histoire et les Mathématiques, intitulé « La notion de beauté en général et dans la représentation du corps en particulier », voici les activités prévues pour les élèves hellénistes (débutants, 1h/semaine) et latinistes (confirmés, 2h/semaine) de 3e .

L’objectif final, pour tous les élèves de 3e, sera la réalisation d’une exposition. Dans ce cadre, mes élèves de français seront amenés à produire des ekphraseis de quelques œuvres produites pour l’exposition dans d’autres disciplines (arts plastiques et histoire-géo notamment).

Toutes les activités prévues pour les hellénistes et latinistes, mais aussi la première séquence de français prévue, sont en quelque sorte un travail préparatoire à une réflexion sur la Beauté en général à partir de la sculpture grecque classique et hellénistique et de l’architecture antique. Elles viennent en amont des activités développées dans les autres matières de façon à ce que les élèves puissent partager ce qu’ils ont déjà appris.

Grec (3h + travail maison) :

Trois activités liées à la sculpture grecque classique et hellénistique:

  1. Observation de sculptures antiques (activité librement adaptée, pour ne pas dire copiée, d’une proposition de J.-Fr. Dru,
    ; elle sera réactivée en Histoire-Géo à propos des représentations du corps dans les régimes totalitaires). Diaporama sur demande. 

2. Le Doryphore de Polyclète et son Canon (lecture de textes sur la notion de proportion, réflexion étymologique, notamment à partir des mots en gras et soulignés : cette dernière activité n’est que partiellement explicite dans le document)

3. Réalisation d’affiches sur des sculpteurs grecs (présentées lors de l’exposition).

Latin (3 ou 4h) :

Travail sur la notion de proportion dans le corps humain et en architecture (notion réactivée en Mathématiques avec des activités sur le soi-disant Nombre d’Or) à partir du De Architectura de Vitruve, et de ses versions notamment par Léonard de Vinci.

Il s’agit essentiellement d’activités étymologiques (autour des termes de la proportion et de l’harmonie, comme dans l’activité pour les hellénistes), de traduction intuitive (portions de phrases à remettre dans l’ordre, version/thème en partant de l’observation de passages similaires et du fonctionnement syntaxique des préposition, etc.) et de réflexion à partir du texte de Vitruve.

Prolongements possibles:

Français (2 séquences) :

  1. Première séquence courte autour d’extraits de l’Hippias majeur de Platon.

Objectif : entrer dans l’argumentation et réaliser un (ou plusieurs) débat(s) autour de la notion de Beauté.

2. Deuxième séquence « Ut pictura poiesis« , consistant en un groupement de textes contenant des ekphraseis, notamment des épigrammes grecques, à mettre en rapport avec des statues ou des œuvres d’art (intailles) réellement existantes.

Problématique : Comment le discours peut-il être aussi expressif que les arts visuels ?

Objectif : Reconnaître la valeur d’expressivité (enargeia) des œuvres d’art antiques et des discours les décrivant. Produire des textes ekphrasistiques pour des œuvres d’art réelles réalisées par d’autres élèves (ou eux-mêmes, d’ailleurs).

Séquence 

A propos Benoît Laudenbach

Photo du profil de Benoît Laudenbach
Professeur de Lettres classiques en collège, chargé de cours en Histoire romaine, chercheur associé en papyrologie, tout cela en Alsace.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils